EN COULISSES

Accueil 9 Politique 9 Du rififi à la mairie de Strasbourg et à l’Eurométropole ?
Du rififi à la mairie de Strasbourg et à l’Eurométropole ?
Christophe Leikine
Christophe Leikine
Mathilde Karceles
Mathilde Karceles

Les partants: Christophe Leikine, directeur de cabinet de la ville et de l’Eurométropole de Strasbourg, et Mathilde Karceles, responsable de communication de Pia Imbs, présidente de l’Eurométropole

C’est presque passé inaperçu. Les DNA en ont fait un « chuchotement », pas davantage : « Surtout ne pas faire de vagues avec cela ». La semaine dernière, Christophe Leikine, le directeur du cabinet de la maire écologiste de Strasbourg, Jeanne Barseghian, et de la présidente de l’Eurométropole, Pia Imbs, a été congédié. Il n’est pas le seul.

Christophe Leikine: 6 mois et puis s’en va.

Le départ de Christophe Leikine sera effectif dans quelques jours. Officiellement il s’effectue à la demande des deux têtes de l’exécutif, cad Jeanne Barseghian et Pia Imbs, officieusement et selon plusieurs témoignages que nous avons pu recueillir, « les tensions dans l’équipe étaient palpables ».

Le poste éminemment politique de directeur de cabinet devient un véritable serpent de mer à Strasbourg. Chacun se souvient en juillet dernier du départ dans des conditions humainement assez incongrues du fidèle directeur de cabinet de la ville depuis 2010, Jean-François Lanneluc ; un homme brillant capable de travailler avec plusieurs majorités dans l’intérêt général.

Chassé de son poste par la nouvelle maire, remplacé en urgence en intérim par Marie Hoffsess, qui fut la directrice de la campagne victorieuse menée par la liste Barseghian. Les premiers couacs dans la communication de l’exécutif arrivèrent assez vite.

Le recrutement d’un nouveau directeur de cabinet fut long. Il aura fallu attendre 6 mois pour le choix du nouveau titulaire de la charge. Christophe Leikine était encore en poste à Mayotte comme directeur de cabinet à l’agence régionale de santé. C’est surtout son passé politique qui avait intéressé Jeanne Barseghian puisqu’il évoluait depuis plusieurs années dans la mouvance écologique. Il fut le collaborateur parlementaire de Dominique Voynet, alors sénatrice de Seine-Saint-Denis, entre 2009 et 2010. Il sera ensuite le chef de cabinet de la même à la mairie de Montreuil, puis directeur de cabinet adjoint. On le retrouvera ensuite collaborateur du député européen écologiste Pascal Durand.

Mais l’intégration de Christophe Leikeine à Strasbourg semble ne s’être jamais faite. Ses carences de la culture et de la politique alsacienne ont été assez patent durant ses 6 mois de présence. Des erreurs manifestes, sans doute involontaires, notamment concernant les provocations envers la communauté juive, ont donné le sentiment aux observateurs politiques et à l’opposition de la Ville que la majorité verte était dirigée par des amateurs.

De son côté, Pia Imbs se plaignait, selon des informations que nous avons pu recueillir, du manque de coordination entre la mairie et l’Eurométropole « Des informations importantes, comme pour la maire d’ailleurs, étaient apparemment filtrées », nous dit un proche, qui relate aussi « une mauvaise ambiance entre certains élus et leurs collaborateurs ». Il précise que « parfois on se parle très mal. Nous sommes bien loin des préceptes que nous défendons pour les autres… ».

Mathilde Karceles démissionne aussi

Reconnue comme haut-potentiel, militante féministe classée plutôt au Centre-droit, entrepreneure dans la haute-technologie, Mathilde Karceles avait rallié un peu à la surprise générale l’équipe des proches collaborateurs de Pia Imbs en prenant en charge sa communication.

En quelques semaines, grâce à son réseau important et sa plume, elle avait donné une véritable impulsion à la notoriété de la présidente de l’Eurométropole qui avait effectué plusieurs interviews importantes notamment sur France 3 ou sur Radio Judaïca.

Là encore, selon nos informateurs, c’est la mauvaise ambiance générale qui serait à la genèse du départ de Mathilde Karceles : « Son passé politique posait un problème. Il fallait la casser ».

Très fidèle et très loyale envers sa Présidente, Mathilde Karceles ne supportait plus les coups bas et les brimades à son encontre.

« Mathilde Karceles reprochait aussi à Pia Imbs de ne pas assez se défendre », nous dit un élu qui souhaite garder l’anonymat pour s’exprimer. Il ajoute : « On ne reconnaît plus l’ancienne Pia élue de l’opposition à l’Eurométropole qui n’hésitait jamais à dénoncer les injustices. Depuis qu’elle est Présidente, elle a l’air éteinte. Une sorte de consensus mou : le pire de tous ».

Il n’aura fallu que quelques mois à l’ancienne collaboratrice de Pia Imbs pour faire le constat d’une désorganisation kafkaïenne dans laquelle il n’est pas possible de travailler sereinement dans la bienveillance. Ambitieuse, Mathilde Karceles devrait vite reprendre sa carrière politique. Nous verrons bien dans quel camp, et si son expérience de gestion avec les écologistes laissera des traces… En tout cas, l’amitié qu’elle avait pour Pia Imbs semble avoir été rompue durablement.

Les départs de Christophe Leikine et Mathilde Karceles « devraient être prochainement accompagnés par d’autres » selon les DNA et soulignent évidemment les grandes difficultés de l’exécutif strasbourgeois à s’imposer. Mais c’est aussi l’occasion pour Jeanne Barseghian et Pia Imbs si elles en prennent conscience de restructurer et de remodeler leurs équipes, de mettre de l’huile dans les rouages. Des services complets de la ville semblent être dans l’expectative complète, pétrifiés par les incohérences des ordres ou des procédures d’une municipalité qui a décidément bien du mal à entamer un mandat pacifié.

Il serait peut-être temps de faire le distinguo entre la gestion d’une ville ou d’une métropole qui doit rassembler et des convictions politiques. La maire de Strasbourg doit être la maire de tous les Strasbourgeois, de tous ses administrés et pas uniquement de ses partisans.

Rédaction Alsace.news, juin 2021

PS: à peine avions-nous publié cet article que le communiqué de départ de Christophe Leikine est sorti officiellement, signé des 3 têtes de l’exécutif strasbourgeois:

« Évolution au sein du cabinet de la Ville et de l’Eurométropole de Strasbourg

Nous souhaitons vous faire part du départ de Christophe Leikine de son poste de Directeur de Cabinet de la Ville et de l’Eurométropole de Strasbourg. Cette décision a été prise d’un commun accord entre l’exécutif (ndlr: Jeanne Barseghian et Pia Imbs) et Christophe Leikine.

Nous tenons à remercier Christophe Leikine sincèrement pour la qualité du travail accompli et l’engagement qui a été le sien à nos côtés. Nous lui souhaitons pleine réussite dans la poursuite de sa carrière professionnelle.

La Direction de cabinet sera assurée conjointement par Ségolène Tavel et Daniel Duillon, actuels Directrice et Directeur adjoint.e de cabinet. »

Articles liés

Stéphanie Karmann, candidate de gauche et régionaliste
Législatives 2022

Stéphanie Karmann, candidate de gauche et régionaliste

Dans une circonscription Strasbourg 1 réputée peu alsacienne, qui mêle un centre ville bourgeois voire boboïsé et des quartiers sud populaires, Stéphanie Karmann veut démontrer qu’une proposition de gauche et alsacienne peut être entendue.

Share This