Tribune

Accueil 9 Politique 9 L’Alsace : e Fàchwarikhüss, une maison à colombages
L’Alsace : e Fàchwarikhüss, une maison à colombages

Depuis sa création en 2015, le Club Perspectives Alsaciennes se veut être un « laboratoire d’idées », une « Dankfàwerek », un club de réflexion au service du débat sur l’avenir de l’Alsace.

 Il est temps de nous interroger collectivement sur les raisons de l’échec à bâtir une vraie Région Alsace, une « Heimet »  politique pour tous les Alsaciens. Il est inutile de revenir sur les promesses trahies et les rendez-vous manqués. Les urnes et l’Histoire jugeront !

Réfléchissons ensemble à l’avenir de notre région, ayons une vision.

Strasbourg Petite France maisons à colombages

L’Alsace, une maison à colombages

Ma conviction est simple et claire : en Europe, l’Alsace de demain doit être comme une maison à colombages dans un village pluraliste, réunissant dans un vitrail coloré les identités nationales et régionales des peuples qui ont librement choisi de s’unir après les horreurs de la Seconde Guerre mondiale.

 Cette maison à colombages, je vais essayer de la décrire :

  • Ses fondations sont le cadre institutionnel revendiqué par la résolution adoptée par le Conseil d’Alsace le 18 décembre dernier, à savoir une collectivité à statut particulier (avec un mode de scrutin et un calendrier électoral distincts).
  • Les étages de cette maison à colombages reposent sur des poutres maîtresses, qui sont les compétences de la future Région Alsace: économie, enseignement et formation, transports, culture et médias publics, écologie notamment.
  • Les planchers de ces étages, ce sont les collectivités locales, les entreprises et les associations, les clubs de football  qui doivent agir pour faire vivre ces compétences.
  • Le toit de cette maison, ce sont les citoyennes et les citoyens d’Alsace , qui sont autant de «Bieberschwanz» (tuiles) protégeant l’Alsace, notre maison commune qui reste à construire,  contre les intempéries « de Paris ».

 S’Elsàss isch ùnser Landel – une affirmation, une ambition et une devise ?

Ne laissons pas ce qui est aussi notre hymne national, que dis-je régional,  rejoindre le musée des illusions perdues.

Jacques Schleef, Secrétaire général du Club Perspectives Alsaciennes

Articles liés

Share This