Parking Gutenberg Strasbourg

Accueil 9 Langue & Culture 9 Parking typographique Gutenberg par Ruedi Baur
Parking typographique Gutenberg par Ruedi Baur

Strasbourg n’a pas de musée de l’imprimerie, mais honore son fils adoptif Johannes Gutenberg par une place au centre-ville avec parking sous-jacent. Et Parcus, exploitant de ce parking Gutenberg, a eu la bonne idée d’en faire un lieu d’exposition de typographies pour donner une identité visuelle à ce parking Gutenberg et référencer ainsi une des inventions les plus importantes des 600 dernières années : la presse à imprimer inventée par Gutenberg.

Ruedi Baur couvre les murs du parking Gutenberg de typographies

parking Gutenberg Ruedi Baur typographies
Ruedi Baur et son studio ont choisi une typographie différente pour chaque panneau sur les murs du parking Gutenberg

Parcus a fait appel au renommé designer franco-suisse Ruedi Baur pour ce travail d’habillage et de signalétique. Avec son studio dix-milliards-humains, où intervient aussi son épouse Vera Baur, sociologue, Ruedi Baur a réalisé 244 panneaux de typographies différentes, chacun sur une place le long des murs du parking Gutenberg. Un échantillon de typographies qui retrace l’histoire des caractères depuis Gutenberg tout en renseignant l’automobiliste sur son numéro de place de parking.

Le niveau -1 présente la création typographique contemporaine et témoigne de la richesse de la recherche actuelle dans ce domaine. 

benoit Bodhuin BB-bureau
Panneau de la place 157: Brutal Bold (2017), police de caractères du studio BB-bureau du typographiste Benoît Bodhuin, qui a par ailleurs dessiné le logo d’alsace.news

Au niveau -2, sont exposées les richesses typographiques des 19e et 20e siècles. Au niveau -3, ce sont les typographies créées par Gutenberg et par des créateurs ayant vécu entre le 15e et le 18e siècles qui sont à l’honneur.

Johannes Gutenberg typographie
La typographie créée par Johannes Gutenberg en 1456 pour sa première impression de la Bible dite B42 car une page comportait 42 lignes
Bodoni
Les débuts de la typographie moderne avec cette police de caractères classique du grand typographe Giambattista Bodoni en 1798

L’entrée dans ce parking Gutenberg à pied ou en voiture fait ainsi pénétrer le visiteur dans un espace empli de signes typographiques. Ceux-ci informent, orientent, indiquent sorties et services, donnent des informations. Le piéton foule un tapis de virgules et de points d’exclamation assemblés pour le guider vers l’ascenseur, il longe des suites de points virgules pour trouver les escaliers, il voit un couple de parenthèses s’ouvrir pour le laisser entrer dans l’ascenseur.

parking Gutenberg signes typographques
Le niveau -2 du parking Gutenberg avec vitrophanies et le chemin piéton fait de signes typographiques
Les rampes de montée ou descente pour voitures sont elles aussi couvertes de flèches tirées de différentes typographies

Tout ce dispositif relève du fonctionnel (un signe indique une chose concrète), mais se veut également narratif, en racontant une histoire de la création de caractères. Une fois garé, le conducteur découvre ainsi l’histoire de la typographie, la police de caractères utilisée pour lui indiquer son numéro de place, le nom du créateur de cette police et la fonderie qui la commercialise. Ainsi qu’une citation d’un typographe (en français, allemand ou anglais) sur l’importance de la typographie comme outil depuis six siècles. A vous donner envie de passer la journée dans ce parking Gutenberg !

La collaboration Ruedi Baur-Parcus à Strasbourg ne se limite pas au parking Gutenberg. Les parkings Opéra Broglie et Saint-Nicolas (Petite France) ont déjà bénéficié du coup de patte de Ruedi Baur pour leur signalétique, et Ruedi Baur travaille maintenant sur l’habillage des parkings botanique Austerlitz et Europe Wacken à livrer pour 2022. Ruedi Baur enseigne par ailleurs le design à la Faculté des Arts à l’Université de Strasbourg.

Ruedi Baur Unistra
Ruedi Baur (au centre), l’équipe de Lama architectes (à gauche) montrent le panneau 161: la typographie Unistra développée par Ruedi Baur et la typographe Christina Poth pour l’Université de Strasbourg plus une citation de Ruedi Baur

Benoît Kuhn, juillet 2021
Photos: Benoît Kuhn DR

Articles liés

Sortir du Grand Est : les Alsaciens sont toujours pour à 64% !

Sortir du Grand Est : les Alsaciens sont toujours pour à 64% !

Depuis 2017, c’est le cinquième sondage sur le sujet, avec toujours une large majorité d’Alsaciens qui veulent sortir du Grand Est. Ce sondage 2021 est évidemment contradictoire avec le résultat des élections régionales, que nous enseigne-t-il ?

D’Stimme revient en 2022

D’Stimme revient en 2022

Hopla, jetzt geht’s widder los ! C’est reparti pour le concours de chansons en alsacien et en platt d’Stìmme. Nouveauté de cette 5ème édition : un prix spécial sera attribué à la meilleure création originale.

Des commémorations du 11 novembre exemplaires

Des commémorations du 11 novembre exemplaires

Pia Imbs à Holtzheim, Victor Vogt à Gundershoffen, Daniel Burrus à Neuwiller-lès-Saverne et d’autres à Quatzenheim et ailleurs. Des maires se réapproprient le 11 novembre de façon inclusive, pour célébrer tous les morts de ce carnage, Feldgrauen alsaciens inclus, et pas seulement les Poilus français.

Share This