elections régionales et départementales 2021

Accueil 9 Politique 9 Journal de campagne électorale 2021
Journal de campagne électorale 2021

Unser Land soutient Brigitte Klinkert pour le second tour des élections régionales –

23 juin 2021: Unser Land appelle par communiqué à voter Brigitte Klinkert au second tour des régionales. Un « front régionaliste » pour faire barrage… à Jean Rottner, sorti en tête au premier tour. Peu probable que cela change le résultat globalement, cad au niveau de la région Grand Est, mais au niveau de l’Alsace cela peut faire une différence: des élus de plus sur la liste Brigitte Klinkert. Et faire jeu égal ou même dépasser la liste Jean Rottner sur le périmètre de la CeA serait très significatif, cela infirmerait la prétention de Jean Rottner et de ses élus soutiens à représenter la majorité des Alsaciens.

Par contre, Frédéric Bierry est toujours aux abonnés absents, lui qui s’était engagé à prendre position… avant le premier tour.

Unser Land soutient Brigitte Klinkert pour le second tour des élections régionales
Unser Land soutient Brigitte Klinkert pour le second tour des élections régionales

Des élus démentent soutenir la liste de Jean Rottner

17 juin 2021: certains élus auraient été inscrits à leur insu sur la liste (voir paragraphe en-dessous) des soutiens à Jean Rottner. Les maires de Mollkirch et Ottrott ont ainsi démenti sur leur page Facebook soutenir la liste de Jean Rottner. On chuchote que d’autres maires seraient dans le même cas mais auraient peur de le dire pour ne pas s’attirer les foudres du président sortant et de la fédération locale LR. Bonjour la démocratie…

Jean Rottner et les élus alsaciens en soutien

15 juin 2021: nous ne sommes de loin pas les seuls à Alsace.news à critiquer les élus alsaciens des partis nationaux. Le « Journal de campagne de Jean Rottner », financé par les dons des entreprises (un chef d’entreprise nous a confié que la liste Jean Rottner a largement plus d’argent qu’il ne lui en faut pour sa campagne), a été distribué toutes boîtes aux lettres en Alsace. Ce journal affiche sur une demi-page le soutien de 92 maires du Bas-Rhin et de 72 maires du Haut-Rhin, contre le souhait de la majorité des Alsaciens de sortir du Grand Est:

Journal de campagne de la liste Jean Rottner
Journal de campagne de Jean Rottner: la page des soutiens d’élus alsaciens

Heureusement, tous ne sont pas sur la même ligne: voir ci-dessous le soutien d’André Reichardt à Brigitte Klinkert. Et nous partageons ici la réaction sur Facebook du journaliste Eric Vial face à cette liste d’élus soutiens de la liste Rottner:

« Courage, fuyons messieurs.

Jean Rottner, le président du Grand-Est vient de sortir une liste de soutiens abracabradantesque de maires d’Alsace. Une liste qui étonne au vu du parcours politique de certains de ces premiers magistrats de communes et de leurs récentes prises de position en faveur de l’Alsace.

Gustave Stoskopf dans sa pièce en alsacien
D’Herr Maire (1898), puis dans son film (1939) se moque de l’esprit alsacien pleutre, frileux, peu enclin aux réformes. Le Maire explique à ses administrés « qu’il faut toujours aller dans le sens du vent et être d’accord avec tout le monde, « ce qui ne m’empêche pas de faire comme je veux » dans l’isoloir : c’est une critique cinglante de la politique alsacienne, de ses petites combines ; une manière aussi d’expliquer comment fonctionne l’âme alsacienne.

Rien n’a changé : gros bras et petite tête ?

En 2021, force est de constater que les mêmes, beaucoup d’élus masculins d’ailleurs, qui s’élevaient hier à grands cris d’orfraie contre la grande région, qui remplissaient les bus de leurs concitoyens habillés en rot & wiss pour les manifestations, qui faisaient signer des pétitions, qui juraient la main sur le cœur que « jamais non jamais ils n’accepteraient la fusion des régions », se montrent aujourd’hui les chantres du Grand-Est et de son président Jean Rottner. Pour les électeurs, ces revirements sont à ni rien comprendre. Certains de « ces téméraires » exigent déjà davantage de responsabilités politiques en échange de leurs soutiens.

Mais pire, lorsqu’on les rencontre, et qu’on leur demande la raison de leurs convictions aux allures de girouette, ils vous disent aussi « qu’ils sont d’accord avec vous » et « qu’ils vous comprennent parfaitement » mais « qu’ils font ça pour garder les subventions… ». Avec une petite tape dans le dos, ils concluent : « allez hopla, on va pas en faire tout un Käse, nett wohr. Viens prendre une bière ».

D’autres élus, les plus expérimentés, ont compris qu’il valait mieux ne rien dire : « Ni pour les uns, ni pour les autres ». Au moment des résultats, il sera bien temps de féliciter les vainqueurs pour lesquels « on a toujours été » même si le vrai gagnant sera l’abstention dont tout le monde se fichera éperdument. « L’important c’est d’être élu ! ».

L’âme alsacienne est décidément bien trouble en politique. Elle manque singulièrement d’honnêteté intellectuelle, comme le dénonçait malicieusement Gustave Stoskopf dans son œuvre.

Ce manque de courage de certains de nos responsables politiques, pour ne pas dire « ce manque de vision », est la raison principale pour laquelle aucune personnalité d’envergure nationale ne se dégage aujourd’hui dans ces élections régionales. Hormis peut-être Brigitte Klinkert, Aurélie Filippetti, Eliane Romani ou Louise Fève. Elles développent, qu’on soit d’accord ou pas avec leurs positions, des arguments et des convictions qui leur sont propre pour tenter de nous convaincre : une belle énergie qui ne cède pas face à l’électoralisme.

Apparemment elles « en ont bien davantage » que beaucoup de ces messieurs… Avec des femmes, c’est peut-être aussi une autre manière de faire de la politique qui se dessine ? »

André Reichardt soutient la liste Brigitte Klinkert aux régionales

14 juin 2021: Le sénateur André Reichardt apporte officiellement son soutien à la liste de Brigitte Klinkert pour ces élections régionales sur sa page Facebook, en faisant de plus le pari que les positions du gouvernement peuvent évoluer en faveur de l’Alsace après ces élections.

Position courageuse puisqu’elle va contre la position officielle de son parti , les LR, favorables à Jean Rottner. Mais André Reichardt, accompagné d’une demi-douzaine d’élus LR, se réclame des militants de son parti qu’il oppose ainsi implicitement aux élus « qui se plient aux calculs politiciens » (sic). Il est vrai qu’André Reichardt n’est plus qu' »apparenté LR » au Sénat ce qui traduit bien sa prise de distance avec ce parti.

Extrait du post Facebook du sénateur André Reichardt en faveur de la liste Brigitte Klinkert

Articles liés

Stéphanie Karmann, candidate de gauche et régionaliste
Législatives 2022

Stéphanie Karmann, candidate de gauche et régionaliste

Dans une circonscription Strasbourg 1 réputée peu alsacienne, qui mêle un centre ville bourgeois voire boboïsé et des quartiers sud populaires, Stéphanie Karmann veut démontrer qu’une proposition de gauche et alsacienne peut être entendue.

Share This