Warning: number_format() expects parameter 1 to be float, string given in /home/clients/c01645ef683e1e8dbe15c21f149e2521/sites/alsacenews.web67.net/wp-includes/functions.php on line 425

Analyse

Accueil 9 Politique 9 Jean Rottner maillon faible chez LR ( Page )
Jean Rottner maillon faible chez LR

A force d’opportunisme, Jean Rottner a perdu sa crédibilité même chez les siens.

Requinqué par sa réélection en juillet 2021 comme président de la région Grand Est, Jean Rottner regardait avec confiance venir la séquence des élections présidentielles. Quoi de mieux en effet pour monnayer son soutien et obtenir le poste tant convoité : ministre. Las, la séquence s’avère plus compliquée que prévue, et le principal intéressé ne peut s’en prendre qu’à lui-même.

Jean Rottner fait le tour des popotes politiques

« Je suis avant tout un médecin, un médecin qui, par les hasards de la vie, a fait de la politique », assurait pendant la campagne des régionales l’ex-patron des urgences à Mulhouse. Un statut qu’il brandit à toute occasion. Déjà en octobre 2019, avant la crise du Covid, le président de Grand Est avait annoncé « réintégrer à temps partiel le service d’accueil des urgences du GHRMSA [Groupe hospitalier de la région de Mulhouse et Sud Alsace] comme médecin urgentiste »

Un temps très très partiel, faut-il croire, puisque personne ne semble se souvenir de son passage cet automne-là aux urgences à Mulhouse. Pas grave, la crise du Covid en 2020 donne à Jean Rottner l’occasion de rebondir et de médiatiser sa double qualité de gestionnaire politique et de médecin. Ce mois de janvier 2022 encore, son premier lieutenant Valérie Debord vantait l’action de la région Grand Est sur ce terrain pour en justifier l’existence face à Frédéric Bierry.

Cette stature aurait dû lui valoir un poste à la hauteur dans l’équipe de Valérie Pécresse désignée candidate des LR à l’élection présidentielle en décembre 2021. Pas de chance, c’est Philippe Juvin qui est nommé début janvier 2022 « conseiller spécial » de Valérie Pécresse pour la santé. Philippe qui ? Philippe Juvin est certes médecin urgentiste tout comme Jean Rottner, mais politiquement il ne pèse pas grand’chose : maire de la Garenne-Colombes en banlieue parisienne, ex-député européen, il n’est actuellement que président de la fédération LR en Hauts-de -Seine. Bref, il est l’homologue de notre bas-rhinois Laurent Furst. Et sa candidature à la primaire du parti LR fin 2021 a fait long feu : bon dernier avec 3 500 voix (3,1%). C’est pourtant Philippe Juvin plutôt que le président de la région Grand Est qui va parler santé pour les LR, un sujet de première importance par les temps qui courent, et sacré aujourd’hui même « grande cause du quinquennat » par Valérie Pécresse elle-même.

valérie pécresse conseillers spéciaux jean rottner
Dans l’équipe de conseillers de Valérie Pécresse, Jean Rottner (rangée du bas) partage le strapontin de l’écologie avec Yann Wehrling

Certes, Jean Rottner a droit a un lot de consolation : il est nommé conseiller spécial à l’écologie (!) en compagnie de Yann Wehrling. Outre qu’on ne savait pas Jean Rottner féru d’écologie, on le retrouve ici en charge du sujet qui intéresse le moins les LR, et de plus bordé par l’écologiste confirmé Yann Wehrling. Voilà qui sonne comme un désaveu de la part de la candidate Valérie Pécresse.

Peut-être savait-elle déjà ce que le Canard Enchaîné a révélé dans son édition de ce mercredi 26 janvier 2022 ?

Canard Enchainé article Jean Rottner
L’article du Canard Enchaîné du 26 janvier 2022 sur Jean Rottner (surlignement ajouté)

L’article du Canard Enchaîné laissera des traces

Dans cet article au vitriol, probablement inspiré par l’Elysée, on apprend que Jean Rottner a passé l’été et l’automne à faire la cour au Président ainsi qu’à Edouard Philippe, en disant pis que pendre sur les LR et en promettant son ralliement à Emmanuel Macron au plus tard pour le deuxième tour de l’élection présidentielle. Avant de rallier « sereinement » Valérie Pécresse comme on l’a vu plus haut. Cela ne fait que confirmer ce que nombre d’Alsaciens pensent depuis 2017 : Jean Rottner vendrait père et mère si cela faisait avancer sa carrière politique comme l’illustre excellemment Yannick Lefrançois dans son dessin du 10 janvier 2022. Certes, il n’est pas le seul (euphémisme) à avoir ce comportement en politique, la classe politique alsacienne surabonde en clones de Jean Rottner.

Mais même en politique, la duplicité a ses limites et Jean Rottner semble les avoir franchies : personne ne croit plus à sa parole, à sa fiablilité. La perte de crédibilité que lui vaut cet article du Canard Enchaîné va lui coller comme le sparadrap du Capitaine Haddock dans Tintin. Mais il y survivra politiquement, faites-lui confiance, ses ambitions ministérielles lui serviront de potion magique.

Benoît Kuhn, 28 janvier 2022

PS : Peut-on par ailleurs croire qu’Emmanuel Macron serait prêt à laisser l’Alsace sortir du Grand Est juste pour embêter Jean Rottner? En fait, l’article du Canard ne parle que d’autonomie, ce qui peut fort bien s’appliquer à l’intérieur du Grand Est et était d’ailleurs le programme de la liste Klinkert aux régionales. Ne sortons pas le champagne, pardon le crémant, trop vite…

Articles liés

Capucine Gautheron, centriste et alsacienne
Elections Législatives 2022

Capucine Gautheron, centriste et alsacienne

Jeune et déterminée, Capucine Gautheron est la candidate chef de file de la nouvelle génération d’Unser Land sur l’Eurométropole de Strasbourg (circonscription 67-3, nord de l’Eurométropole)

Share This