Elections Législatives 2022

Accueil 9 Politique 9 Capucine Gautheron, centriste et alsacienne
Capucine Gautheron, centriste et alsacienne

Jeune et déterminée, Capucine Gautheron est la candidate chef de file de la nouvelle génération d’Unser Land sur l’Eurométropole de Strasbourg. Après y avoir redynamisé le réseau de militants, Capucine Gautheron s’est déjà présentée aux dernières élections départementales en 2021 et récidive en étant candidate aux législatives dans la circonscription 67-3. Cette circonscription au nord de l’Eurométropole rassemble des quartiers de Strasbourg (Cronenbourg, La Robertsau) ainsi que les villes de Schiltigheim, Bischheim, Souffelweyersheim, Hoenheim et Reichstett : un mix de quartiers bourgeois ou au contraire à tradition ouvrière, avec des quartiers « rurbains » en périphérie.

Le député sortant est Bruno Studer (LREM), qui s’est offert une carrière à l’échelon national en devenant président de la Commission des affaires culturelles et de l’éducation à l’Assemblée Nationale. Beau poste, mais qui semble avoir fait oublier à Bruno Studer sa région d’origine : il a même œuvré en commission contre la loi Molac en faveur des langues régionales en 2021 et n’a pas non plus soutenu la Consultation citoyenne lancée par Frédéric Bierry début 2022. Cela n’a pas échappé à Capucine Gautheron qui mise sur son engagement pour l’Alsace pour se différencier du député macroniste. Portrait d’une battante qui s’inscrit dans le long terme.

capucine gautheron affiche législatives 2022

Capucine Gautheron, autoportrait en trois questions

Alsace.news : Vous êtes jeune mais avez déjà plusieurs années de militantisme politique ?

Capucine Gautheron : J’ai 20 ans et je suis maintenant étudiante en troisième année de droit. Je me suis engagée en politique alors que j’avais 17 ans, d’abord aux LR avant de passer très vite à Unser Land. Parce que je me suis toujours intéressée aux thématiques du monde politique. Et j’ai toujours eu un attachement particulier à l’Alsace, ma région, du fait de mon histoire familiale. Je suis issue d’une famille alsacienne catholique, mais avec aussi des ancêtres juifs alsaciens et calvinistes.

Je suis, par ailleurs, très préoccupée par les thématiques de centre-droit, c’est-à-dire l’économie, l’Europe et l’héritage judéo-chrétien.

Je me suis engagée tout d’abord dans la politique étudiante avant de m’engager avec Unser Land aux élections départementales dans le canton de Schiltigheim-Bischheim, afin de défendre cette région que j’ai à coeur, car il m’était impossible de le faire dans un parti national où la ligne de conduite vient directement de Paris. Ensuite, je suis devenue responsable de la Section Eurométropole d’Unser Land. Je l’ai redynamisée avec de nouvelles adhésions mais surtout un groupe important de militants actifs composé d’anciens et nouveaux membres, que j’ai notamment pu mobiliser lors de la Consultation citoyenne sur la sortie de l’Alsace du Grand Est lancée par la CeA, où nous avons collaboré avec Frédéric Bierry directement. Ces militants sont désormais bien engagés dans ma campagne aux élections législatives.

Alsace.news : Pourquoi se présenter aux législatives et dans cette circonscription ?

Capucine Gautheron : Les législatives sont la continuité de mon engagement pour les habitants de la circonscription (ndlr: la 67- 3, cad le nord de l’Eurométropole de Strasbourg) et pour l’Alsace. Si j’ai choisi cette circonscription , c’est parce que j’y suis née et j’y ai grandi, je suis donc particulièrement préoccupée par les problématiques de cette circonscription où j’ai un ancrage fort. Contrairement à ceux qui choisissent la facilité par parachutage ou retrait, je m’engage pleinement pour mon territoire.

Je crois que cet ancrage, mes convictions et ma détermination, sont des forces dans cette campagne.  On a davantage besoin d’un élu qui défend son territoire que d’un énième élu macroniste.

Par ailleurs, le refus du candidat LR annoncé depuis longtemps (ndlr : Jean-Philippe Vetter, conseiller municipal) de représenter son électorat de droite et du centre laisse ces électeurs orphelins, et je suis persuadée d’être la seule candidate légitime avec ce positionnement.

Alsace.news : Que ferez-vous si vous êtes élue ?

Capucine Gautheron : Élue, j’intégrerai le groupe des élus du centre « Liberté et Territoires » (ndlr : où siège actuellement le député breton Paul Molac), et j’interromprai mes études de droit pour me consacrer pleinement à la circonscription.

Gautheron Capucine programme législatives 2022

Je défendrai mon programme dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, pour le pouvoir d’achat, les entreprises, la sécurité, le territoire, et bien sûr pour le retour d’une région Alsace avec des compétences élargies.

Les deux vont de pair : l’attractivité de l’Eurométropole passe aussi par le bilinguisme pour renforcer notre ancrage dans l’espace économique rhénan. Et comment peut-on croire que Strasbourg restera capitale européenne en étant monolingue partout, comme une banale sous-préfecture en France profonde ?

Et quel que soit le résultat de l’élection, je resterai engagée pour la 3ème circonscription et l’Alsace où je suis chez moi.

Propos recueillis par Benoît Kuhn, 23 mai 2022

Articles liés

La Grange Rock festival
Musique

La Grange Rock festival

Non, il n’y a pas que le Humpapa et la Bläsmusik, l’Alsace est aussi une terre de hard rock et blues. Démonstration avec La Grange Rock festival du 1er au 3 juillet 2022 à Nordheim.

Schickele Kreis ou la promotion de la langue régionale
bilinguisme

Schickele Kreis ou la promotion de la langue régionale

C’est en 1968 qu’est créée l’association Schickele Kreis pour la promotion de la langue régionale, c’est-à-dire l’allemand et ses dialectes. Samedi 25 juin 2022, l’assemblée générale a fait un point sur la situation du bilinguisme et de l’association, afin de préparer l’avenir et de répondre à de nouveaux enjeux.

Share This