Livres

Accueil 9 Langue & Culture 9 Les livres et DVD alsaciens pour ce début 2024
Les livres et DVD alsaciens pour ce début 2024

Si vous ne les avez déjà mis sous le sapin ou prévus en étrennes de Nouvel An, voici quelques livres alsaciens juste sortis qui méritent votre attention. Mais aussi le DVD du film D’Goda de Louis Schittly.
.

Ich wàrt uf de Theo – En attendant Théo, Pierre Kretz, Le Verger Éditeur, 56 pages et 16 photographies de Jean-Louis Hess, 22€

couverture du livre alsacien Ich wàrt uf de Theo von Pierre Kretz

Le dernier petit bijou de Pierre Kretz, notre meilleur dramaturge alsacien. Sepp, le héros de ce court récit bilingue alsacien-français, pourrait être le cousin de Thérèse, « héroïne » du célèbre Ich ben e beesi frau (2015) également de Pierre Kretz. Dans les deux cas, les personnages, Alsaciens issus de la campagne, monologuent et se remémorent leur vie et les drames et frustrations qui les ont jalonnées, plus particulièrement la guerre d’Algérie pour Sepp. Et toute la richesse de ce récit est de camper une nouvelle fois un personnage typiquement alsacien dans son parcours et ses limites. Avec à la fin une question lancinante : Sepp (tout comme Thérèse) est-il seulement une victime, quelle part de responsabilité a-t-il dans son destin ? Les dialectophones, même débutants, se délecteront de la version alsacienne, mais ce petit drame à portée universelle se lit aussi bien en français. Et stay tuned, comme on dit en français: la pièce continue à être jouée à travers l’Alsace en ce début 2024 avec Francis Freyburger dans le rôle titre.
.

Summerlied – l’Alsace en musiques, Jacques Schleef et Albert Weber, Le Verger Éditeur, 300 pages, 32€

En 300 pages et presque autant de photos, Jacques Schleef et le journaliste musical Albert Weber (auteur du dossier « Rock alsacien » sur ce site) racontent l’histoire du festival Summerlied, fondé par Jacques Schleef dans la forêt d’Ohlungen en 1997, et qui connaîtra 12 éditions jusqu’en 2018. Ce festival de la musique alsacienne, mais aussi des autres musiques régionales, a été quelque chose d’unique en Alsace, rassemblant jusqu’à 12 000 spectateurs pour profiter de 80 concerts sur 3 soirs et 5 scènes disséminées dans la clairière ! Presque tous les musiciens et chanteurs alsaciens s’y sont produits, de René Egles à Dinah Faust. De nombreux talents y ont fait leur début sur scène, comme le raconte Léopoldine HH, fille de Liselotte Hamm et Jean-Marie Hummel. Ouvert sur le monde, Summerlied s’est élargi dès sa première édition à toutes les musiques régionales, ramenant sur sa scène des groupes bretons (Alan Stivell, Dan Ar Braz), corses (I Muvrini) et basques (Oldarra), mais aussi macédoniens (Goran Bregovic) ou suisses (Stephan Eicher) entre autres. C’est le grand intérêt de ce livre de dépasser la simple chronique pour nous faire découvrir ces talents et leurs musiques plurielles. Et on finit en se posant l’inévitable question : pourquoi Summerlied n’existe-t-il plus, pourquoi ne se relève-t-il pas post-Covid de ses cendres? Summerlied était-il le chant du cygne du « quatrième âge d’or de la culture alsacienne » (celui des années 70 à 90) comme le suppute le philosophe Jean-Paul Sorg dans sa postface ? Les réflexions en cours déboucheront-elles sur une reprise ? En attendant la réponse, voici un livre à la fois beau et intelligent qui mérite d’atterrir dans votre bibliothèque, ou plutôt sur la table à café au milieu de votre salon pour mieux le feuilleter.
.

couverture du livre alsacien Summerlied de Jacques Schleef et Albert Weber

Louis Schittly, images d’un homme libre, double DVD, Vincent Froehly, Supermouche productions, 25€

On vous avait parlé du film D’Goda (1975) de Louis Schittly lors de sa (re)sortie après numérisation fin 2022. Voici comme promis la version DVD. Mais pas seulement le DVD du film : s’y rajoute le documentaire Louis Schittly, de terre et de guerre (52’ – 2023) réalisé par  Vincent Froehly et diffusé sur Arte. Ce documentaire offre un regard intime sur la complexité du personnage Louis Schittly, sur sa pensée, sur ses contradictions, à travers ses engagements humanitaires (dont Médecins sans Frontières), mais également littéraires (dont Un automne sans colchiques) , et son rapport à son Sundgau natal.
Et en bonus un livret de 16 pages et plus d’une heure de vidéos réalisées par Vincent Froehly approfondissent les conditions de réalisation du film, offrent la parole à ses acteurs, à ses coréalisateurs, et présentent des témoignages touchants des proches de Louis Schittly : Roger Siffer, René Ehni, Bernard Kouchner, Sylvie Reff, et même une chanson Louia, écrite et interprétée par le groupe folk-rock alsacien Babüsk en hommage à Louis Schittly.
Ce double DVD collector est à commander auprès de l’éditeur Supermouche productions (Maison romaine, 2 rue de Nancy, 88000 – Épinal) en joignant un chèque de 25€ par DVD plus 5€ de frais de port.
.

L’histoire de l’Alsace en 60 minutes, Eric Ettwiller, Geoffroy Diebold, Jordan Nonnenmacher, Unsri Gschicht, 46 pages, 5€

couverture du livre Histoire de l'Alsace en 60 minutes d'Unsri Gschicht

L’association Unsri Gschicht (Notre Histoire) dont le docteur en histoire Eric Ettwiller est président, nous propose son petit « livre rouge ». Lequel, bien plus utile que l’original, réussit une gageure : condenser l’histoire de notre région, des origines à aujourd’hui, en 16 chapitres de 2 pages chacun.  Bien évidemment, ces résumés ne laissent pas de place pour approfondir, la guerre des Paysans par exemple n’est mentionnée qu’en deux lignes. Le ton du récit est très factuel, la progression agréable à suivre : ce livre de synthèse est à offrir à tous ceux qui ne connaissent pas notre histoire, cad à peu près tout le monde y compris en Alsace.

.
Histoire de l’Alsace rhénane, Pierre Klein, I.D. l’Edition, 104 pages, 12€

Après ses trois indispensables « Histoire de l’Alsace » (culturelle, politique et linguistique), Pierre Klein passe à la vitesse supérieure avec ces « éléments historiques d’une culture commune dans le Rhin supérieur » (sous-titre de l’ouvrage). Ce livre est en fait un mini-dictionnaire biographique bilingue français-allemand de ceux qui ont fait l’Alsace et le Rhin supérieur, regroupés en 5 grand chapitres et 16 catégories : Littérature, Arts, gastronomie. En tout plus de deux cents personnalités décrites chacune en quelques lignes, plus des explications de contexte. Plus qu’une énumération savante, il s’agit là pour Pierre Klein de faire comprendre la continuité linguistique et culturelle entre l’Alsace et le reste du Rhin supérieur et surtout d’inspirer l’avenir. Pari réussi !

couverture du livre Histoire de l'Alsace rhénane de Pierre Klein

Articles liés

Sprochrenner : le parcours 2024
Course relais

Sprochrenner : le parcours 2024

Sprochrenner 2024, ce sera 180 km du nord au sud de l’Alsace en traversant 65 communes en trois jours et demi du 17 au 20 mai 2024

Vins d’Alsace et Muses
Vins

Vins d’Alsace et Muses

Les vins d’Alsace font campagne. Mais pourquoi une pub aseptisée? Il y a mieux à faire…

Décentralisation : se faire entendre du Président
Décentralisation

Décentralisation : se faire entendre du Président

Faut-il se contenter d’en appeler à la raison et à l’intérêt bien compris des partis au pouvoir à Paris ? Faut-il (continuer à) ne pas faire de vagues pour ne pas être « mal vus » de l’Elysée et de ses conseillers tout puissants ?

Share This